NON CLASSIFIÉ(E)

Interdit bancaire : c’est quoi ?

Interdit bancaire : c'est quoi ? 2

Vous avez entendu parler d’interdiction bancaire mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit ? Devenir interdit bancaire peut arriver à tout le monde, en conséquence d’une période d’instabilité financière. Qu’est-ce qu’un interdit bancaire ? Comment le devient-on et comme s’en sortir ? Voici nos éléments de réponse.

Comment devient-on interdit bancaire ?

Si vous émettez des chèques sans provision, que vous avez de gros retards dans le paiement de vos mensualités ou que vous faites des frais trop conséquents avec votre carte bancaire, alors vous courez un risque de devenir interdit bancaire.

Également appelée « fichage à la Banque de France », l’interdiction bancaire est la conséquence d’une mauvaise gestion financière. Le particulier mis en cause dans un défaut de paiement, un dépassement abusif de découvert autorisé ou l’émission récurrente de chèques « en bois » est ainsi signalé par l’établissement bancaire ou l’organisme de crédit lésé. Le client se retrouve donc inscrit à la Banque de France sur :

  • Le FCC (Fichier Central des Chèques) ;
  • Le FICP (Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits de Particuliers) ;
  • Ou les deux !

Le FCC recense les particuliers signalés pour émissions de chèques sans provision. Le FICP liste quant à lui l’identité des personnes ayant des difficultés à rembourser un crédit.

Toute personne fichée à la Banque de France se voit donc confisquer son chéquier et/ou ses cartes bancaires, pour tous les comptes qu’elle possède (y compris dans les établissements qui ne l’ont pas signalée). Voilà pourquoi on parle d’ « interdit bancaire ». Tous les établissements et organismes financiers ont accès à ces fichiers. Ils peuvent alors refuser un crédit ou une ouverture de compte aux personnes qui y sont inscrites. Le fichage à la Banque de France dure 5 ans, et moins longtemps si la situation est régularisée avant.

À noter : un particulier n’ayant jamais fait preuve de défaut de paiement peut aussi se retrouver interdit bancaire dans le cas où il possède un compte joint et que la seconde personne titulaire du compte ait été signalée pour l’émission de chèques sans provision.

Comment savoir si on est interdit bancaire ?

Pour savoir si l’on est interdit bancaire, il faut s’adresser directement à la Banque de France. Vous avez pour cela 3 solutions possibles :

  • Par courrier (en joignant une pièce d’identité) ;
  • En ligne, sur le site de la Banque de France ;
  • Sur rendez-vous dans l’une des succursales de la Banque de France la plus proche de chez vous.
  • Suite à cette demande, la Banque de France vous adressera alors une réponse écrite attestant de votre inscription ou de votre absence du FCC et/ou du FICP.

    Sachez que seule la personne concernée peut demander si elle est en situation d’interdit bancaire. Les tiers n’ont pas accès à ces informations, exceptés les banques et organismes de crédit.

    Interdit bancaire : comment se sortir de cette situation ?

    L’interdiction bancaire est automatiquement levée après une période de 5 ans. Ce qui ne veut pas dire que les dettes du client sont effacées, bien au contraire. Celui-ci est toujours tenu de rembourser l’argent manquant.

    Vous pouvez aussi vous sortir de votre statut d’interdit bancaire bien avant, en remboursant l’intégralité de vos dettes. Si vous réussissez à rembourser l’argent des chèques sans provision émis et/ou des mensualités impayées, alors vous pouvez en informer la Banque de France. Celle-ci procédera à la levée de l’interdiction bancaire, généralement dans un délai de quelques semaines (le temps de traiter le dossier et de vérifier le remboursement effectif des dettes). Vous pourrez ensuite contacter votre banque et récupérer vos moyens de paiement.

    Quelles solutions de paiement pour les interdits bancaires ?

    En confisquant ses moyens de paiement à un interdit bancaire, la banque se protège tout en empêchant une aggravation de la situation de son client. Pendant la période d’interdiction bancaire, ne pas pouvoir utiliser ni chéquier ni carte bancaire rend toutefois le quotidien compliqué. Ne vous en faites pas, il existe heureusement des alternatives !

    L’utilisation d’une carte prépayée représente par exemple une excellente solution pour régler ses frais quotidiens lorsque l’on est fiché à la Banque de France. Accessibles aux interdits bancaires, ces cartes sans compte vous permettent de gérer votre argent de façon totalement libre et autonome ! Vous rechargez votre carte en espèces (via l’achat de coupons recharge) ou par virements bancaires, et vous pouvez effectuer :

    • Vos paiements en magasins ;
    • Vos paiements en ligne ;
    • Vos retraits ;
    • Vos virements.

    Tout ceci en France et à l’étranger et sans aucun risque de découvert. En effet, la carte de paiement rechargeable se bloque si le solde disponible est inférieur au paiement ou au retrait demandé, vous permettant de ne jamais dépasser le budget que vous vous êtes fixé ! Les cartes prépayées sont vendues en ligne, chez les buralistes et dans certaines grandes surfaces, sans condition de revenus ni engagement.

    Vous êtes désormais incollable sur l’interdiction bancaire, sur les moyens d’éviter cette situation et sur les solutions pour vous en sortir ! Si vous connaissez actuellement des difficultés financières et craignez de vous retrouver interdit bancaire, n’hésitez pas à demander des aménagements de crédits à vos créanciers et à vous rapprocher de votre Centre communal d’action sociale (CCAS) pour vous faire aider.

    Partager l’article :